LE VACCIN ANTIGRIPPAL INJECTABLE – MYTHES ET RÉALITÉS

Image d’une seringue

La grippe, également appelée influenza, est une infection respiratoire très contagieuse causée par le virus de la grippe (ou virus de l’influenza). Elle se manifeste par l’apparition soudaine des symptômes suivants : forte fièvre, douleurs musculaires, frissons, maux de gorge, congestion nasale et des sinus, et fatigue. La méthode qui est de loin la plus efficace pour éviter d’attraper la grippe, c’est de se faire vacciner tous les ans. Malheureusement, les nombreux mythes qui sont véhiculés sur le vaccin antigrippal injectable incitent les gens à bouder cette mesure de prévention importante. 

  • Mythe no 1 : Les personnes en bonne santé qui n’ont jamais eu la grippe n’ont pas besoin de se faire vacciner.

    La réalité : N’importe qui peut attraper la grippe, puisque cette infection peut se transmettre facilement d’une personne à l’autre (il suffit habituellement qu’une personne grippée tousse ou éternue). L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) recommande à toutes les personnes âgées de 6 mois ou plus, à quelques rares exceptions près, de se faire vacciner contre la grippe tous les ans.

  • Mythe no 2 : Le vaccin antigrippal injectable est la seule option dont on dispose pour se faire vacciner contre la grippe.

    La réalité : Vous avez peur des piqûres? Sachez qu’il existe un vaccin antigrippal intranasal. Il est offert aux personnes en bonne santé âgées de 2 à 49 ans (exception faite des femmes enceintes).

  • Mythe no 3 : Le vaccin antigrippal injectable peut donner la grippe.

    La réalité : Le vaccin antigrippal injectable peut-il vous donner la grippe? Le vaccin antigrippal injectable ne peut pas vous donner la grippe parce qu’il ne contient que des fragments du virus de la grippe, qui a été inactivé. Bon nombre de gens confondent les symptômes du rhume et d’autres maladies avec ceux de la grippe.

  • Mythe no 4 : Le vaccin antigrippal intranasal peut donner la grippe.

    La réalité : Le vaccin antigrippal intranasal ne peut pas non plus vous donner la grippe. Les virus contenus dans ce vaccin ont été atténués (affaiblis) et ne peuvent donc pas provoquer les symptômes de la grippe.

  • Mythe no 5 : La grippe, c’est comme un gros rhume.

    La réalité : Bon nombre de gens sous-estiment les risques pour la santé qui sont associés à la grippe. Tous les ans, des milliers de Canadiennes et de Canadiens se retrouvent à l’hôpital à cause de la grippe. En fait, les complications de la grippe peuvent être mortelles, en particulier chez les enfants et les personnes âgées. Selon l’ASPC, 90 % des hospitalisations et des autres issues graves de la grippe recensées en 2013-2014 ont été observées chez des enfants qui n’avaient pas été vaccinés contre la grippe.

  • Mythe no 6 : Le vaccin antigrippal injectable protège contre la grippe pendant des années.

    La réalité : Ce n’est pas parce que vous avez reçu le vaccin antigrippal injectable l’an dernier que vous serez protégé contre la grippe cette année. Comme le virus de la grippe change d’une année à l’autre, le vaccin doit être mis à jour tous les ans.

  • Mythe no 7 : Le vaccin antigrippal injectable rend autiste.

    La réalité : Les vaccins à dose unique ne renferment pas de thimérosal, un agent de conservation contenant du mercure auquel on a attribué l’apparition de divers problèmes de santé, notamment l’autisme. De nombreuses études ont démontré qu’il n’y a aucun lien entre l’exposition au thimérosal et l’autisme.

    Pour toute autre question, veuillez communiquer avec votre professionnel de la santé.